Histoire

Histoire de l’évolution du Groupe depuis 1948
 
  • HMMA Group: Fondé en 1948 par Moulay Messaoud Agouzzal, à partir d’une activité dans le secteur de l’huile d’olive.
  • HMMA Group  opère dans l’industrie, l’Immobilier, et l’agriculture, dont:
  1. Agro-alimentaire : Huileries de Meknès, Moulins de Zerhoun, Moulins de Guelmim, Céréales de Meknès, Marrakech Food  et 2 conserveries de poissons + 2 unités de production de farine de poissons.
  2. Chimie : Chimicolor, Caplam, SMP et quatre tanneries industrielles.
  3. Immobilier  Moyen standing et viabilisation des Terrains.
  4. Arboriculture.evolution-hmma
  • 1948 > Moulay Messaoud Agouzzal fonde une activité de négoce d’huile d’olive, vente locale;
  • 1956 > Indépendance du Maroc. Développement à l’export pour l’Italie, premier  exportateur Marocain.
  • 1961 > Huileries de Meknès, 1ere huile sous marque propre, activité d’exportation et commercialisation au Maroc;
  • 1967 > Extension des installations et diversification des activités et produits;
  • 1969 > Créations des unités de production de l’huile d’olive, de huile de grignon et de conserve de poisson à Essaouira.
  • 1970 > Investissements significatifs dans le raffinage d’huiles de table, huiles  d’olive Extra vierge, minoterie industrielle, savonnerie .
  • 1973 > « Marocanisation » de l’industrie : le groupe se diversifie dans le secteur Cuir.
  • 1975 > Investissements financés par crédits bancaires à 75% : la diversification continue sur 4 tanneries, la conserve et l’huile de poisson, l’huile de grignon. Ces opérations visent l’exportation . Exportations aux USA, à l’EU et au Moyen orient;
  • 1976 > creéation de la société Marocaine de Développement du Sahara, Investissement dans la Minoterie de Guelmim. Investissement de 50 millions de dhs.
  • 1980 > Lancement du Groupe dans la viabilisation des lotissements 10 hectares, un investissement de 55 millions de DHS financé par des fonds propres.
  • 1981 > Acquisition du groupe Domaine Belle Fontaine 360 hectares afin d’assurer l’approvisionnement en olives.
  • 1982 > Diversification ; Chimilabo, Chimicolor;
  • 1983 > Initiative de « remise à niveau industriel » du Groupe.
  • 1984 > Un investissement de 300 millions de DHS dans la mise à niveau des Tanneries, 50 % est financé par des fonds propres.
  • 1985 > Investissement dans une nouvelle ligne de minoterie à Meknès; le coût est de 15 millions de DHS.
  • 1986 > La mise à niveau dans le secteur poisson; un investissement de 50 millions de DHS.
  • 1987 > diversification  : CAPLAM;
  • 1989 >15.000 tonnes de huile d’olive à l’Export.
  • 1991 > Viabilisation de 28 hectares de lotissement, le coût est de 150 millions de DHS, financé par des fonds propres.
  • 1991 > Investissement dans la bande transporteuse pour le phosphate; le coût est de 20 millions de DHS.
  • 1992 > Le Groupe invite d’Association Nord Américaine AIFAI à organiser leur colloque annuel au Maroc;
  • 1993 > Création de conserve de Laayoune 30 millions d’investissement par des fonds propres.
  • 1995 > Entame la mise à niveau. Le groupe opère sous des standards internationaux , USA, EU,. Projets d’investissement pour 200 millions de DHS.. Processus d’intégration verticale (Agro-alimentaire, Raffinage, valorisation des déchets d’olives dans la filière Agro);
  • 1995 > Un chiffre d’affaires de 400 millions de DHS à l’export dans l’huile de conserve, l’huile de pomace , l’huile d’olive extra vierge, conserve de poisson, huile de poisson et le cuir.
  • 1995 > Démarrage d’une nouvelle ligne de Farine de blé tendre d’un montant de 30 millions de DHS à MEKNES.
  • 1995 > Mise en place d’une capacité de stockage des olives de conserve de 10.000 tonnes; le coût est de 60 millions de DHS.
  • 1996 > Diversification : SMP (démarrage), Marrakech Food (création), un investissement de 80 millions de DHS. 60 % des investissements sont financés par concours bancaires et 40% par des fonds de roulement. 1997> Construction des silos de stockage de blé d’une capacité de 10.000 tonnes, financement par des fonds propres.
  • 1998 > Lancement du Groupe dans la Chimie verte, c’est la première distillation au Maghreb des acides grs. Un investissement de 160 millions de dhs. Le financement est bancaire.
  • 2001 > Certification de certaines entreprises ISO 9000; Ecoccert.
  • 2001 > Démarrage d’une nouvelle ligne mixe de farine blé tendre et blé dur à guélmim. Un investissement de 35 millions de DHS par des crédits bancaires
  • 2002 >Le Gouvernement ne débloque pas certaines subventions attendues et tensions surgissent avec les partenaires financiers. Le Groupe ne dispose plus de suffisamment de lignes bancaires pour faire face à ses besoins ,conséquences diminution de la capacité utilisée et du chiffre d’affaires.
  • 2002 > Investissement dans une nouvelle ligne de raffinage chimique de 20 millions de DHS par le leasing.
  • 2003 > Démarrage d’une nouvelle ligne de farine blé dur à MEKNES, l’investissement est de 30 millions de DHS. Le financement est bancaire.
  • 2003 > création d’une unité de raffinage physique au coût de 65 millions de DHS.
  • 2004 > Installation d’une nouvelle ligne BUHLER au coût de 35 millions de DHS.
  • 2004 > Mise en marche des réacteurs pour produire des polymères pour la SMP; un investissement de 10 millions de DHS qui est financé par des fonds propres.
  • 2005 > renégociations avec les banques.
  • 2006 > Lancement du groupe dans  l’immobilier moyen standing.(Immeuble JIHANE à MEKNES et logements à SEFROU)
  • 2008 > Mise en marche des réacteurs pour les émulsions et les polymères l’investissement est de  15 millions de DHS; financé par des fonds propres.
  • 2008 > Nouveau pacte d’actionnaires et projet industriel : la direction est assuré par un des fils de Moulay Messaoud Agouzzal, Moulay Brahim Agouzzal Comme président du directoire.
  • 2009 > Initiative de discussion avec des fonds pour l’ouverture du Capital du Groupe.
  • Sur le plan industriel, le Groupe s’est lancé depuis plus de quinzaine d’années dans un vaste programme d’investissement visant le développement de nouveaux produits et métiers caractérisés par un savoir faire.
  • Les investissements réalisés consistent en l’acquisition des installations, matériels et outillages ;  ainsi qu’en recherche et développement (1500Millions DHS pour le matériel de production entre  1992 et 2005). 40% des financements  sont fait par des fonds propres, 20% par des crédits à long terme et 40 % par des crédits à court terme.
  • Investissement dans l’immobilier est de 300 millions de DHS et dans l’Agriculture est de 40 millions de DHS financé à 95% par des fonds propres.